Le Film

A la racine

ou comprendre nos propres besoins pour comprendre le monde

En nous penchant sur des problématiques de gestion des ressources sur le continent américain, terre de tous les contrastes et de tous les excès, nous constatons qu’il est en réalité très délicat d’appréhender les tenants et les aboutissants de grands projets qui sont liés à nos besoins.

De nos jours, nous n’avons pas vraiment le choix de prendre nos vies en main, nous sommes voués à subir un modèle de société très largement influencé par le pouvoir de l’argent. Cette avidité n’est pas nouvelle mais a juste changé de forme avec le temps, et même ceux qui disposent de la meilleure volonté du monde pour changer le cours de l’Histoire se heurtent aujourd’hui à une dynamique humaine dévastatrice qui les dépasse : partout dans le monde, on exploite les ressources sans retenue et tout le monde est impliqué à un moment ou un autre, que ce soit en tant que producteur ou consommateur.

Nos objectifs

Ce documentaire aura pour but de faire changer le point de vue du spectateur pour l’amener à se poser des questions sur son mode de vie, et sur les moyens d’impacter le monde en se questionnant d’abord sur ses propres besoins. En d’autres termes, aborder la notion de développement personnel au travers de la spiritualité. Là se trouve l’ambition réelle de ce film : montrer qu’il est possible de vivre autrement, sans nécessairement aller se cloîtrer dans une cabane isolée. Ce qu’il faut avoir comme objectif, c’est parvenir à mieux se connaître et engager donc un processus de questionnement philosophique impératif.

Pourquoi l’Amérique ?

L’Amérique, notre lieu de tournage, en est un beau symbole. On ne compte plus les scandales environnementaux, économiques, sociaux du sud du Chili jusqu’au nord du Canada … et pourtant l’Homme a toujours du mal à en tirer des leçons. Il faut arrêter de regarder les choses toujours sous le même angle et se libérer des clichés de lutte guerrière entre vilains capitalistes et gentils écologistes. Ce n’est pas tant une histoire de problèmes et de solutions, mais plutôt une histoire de perceptions : s’entraîner à appréhender une même réalité de manière totalement différente.

>> Suivre le voyage